Autres sites

 
 

Rechercher

 

Poumons bronches bronchioles poumon bronchiolite

POUMONS BRONCHES
poumons

Les poumouns fournissent l'oxygene a notre corps a travers le sang et supprime le gaz carbonique.
La plevre est la membrane qui recouvre les poumons et le diaphragme. Ces deux organes sont situées et protegés par la cage thoracique.
Le poumon de droite est composé de trois lobes alors que celui de gauche n'en as que deux. On appel hematose le tarnsfert de l'oxygene de l'air dans le sang, a l'inverse le gaz carbonique est supprimé. L'air est acheminé par la traché, puis par les bronches jusqu'aux bronchioles. poumon

le fonctionnement des organes a la fois de maniere dependante et interdependante, comme les bronches ou le coeur par exemple, l'un apporte l'oxygene l'autre fait circuler le sang.

Les poumons : les différentes composantes, le fonctionnement, les principales pathologies

Les poumons sont parmi les principaux organes respiratoires. Se logeant dans la cage thoracique, au-dessus du diaphragme, ils sont composés de bronches, de bronchioles et d’alvéoles.

L’être humain possède deux poumons, un à gauche et un à droite de la trachée qui les relie au pharynx. La trachée dispose de deux bronches qui se séparent et chaque bronche aboutit au poumon. Les bronches se ramifient et forment des bronchioles, la plus petite partie des bronches. Aux extrémités des bronchioles après un certain nombre de divisions se trouvent des alvéoles. Chaque alvéole est composée de pneumocytes et de macrophages, pour une épaisseur de 0,2 micromètres. Ce sont surtout les alvéoles qui assurent les échanges gazeux de l’organisme.

Le poumon droit se divise en trois lobes (supérieur, moyen et inférieur) tandis que le poumon gauche, plus petit, ne contient que deux lobes (supérieur et inférieur). Chaque lobe est enveloppé par une membrane appelée plèvre, qui la protège des virus et des bactéries.

Le fonctionnement des poumons

Le rôle principal des poumons est d’assurer les échanges des gaz vitaux, plus précisément aspirer l’oxygène de l’air nécessaire au métabolisme de l’organisme et évacuer le dioxyde de carbone que le corps n’a pas besoin.

Dans le processus de respiration, l’oxygène de l’air entre dans les poumons après avoir passée par la trachée, les bronches, les bronchioles et enfin les alvéoles. Le dioxygène qui se trouve dans l’air inspiré est ensuite acheminée dans tout le corps par le sang. Par contre, en cas d’expiration, les poumons évacuent le dioxyde de carbone dans le sang. Ce gaz carbonique part depuis les alvéoles en passant par les bronches pour s’échapper dans la trachée puis la bouche et le nez.

Les principales pathologies des poumons

Comme tous les autres organes du corps humain, les poumons peuvent être sujets à de maladies diverses. On parle d’infection pulmonaire toutes les pathologies majoritairement infectieuses, affectant les structures pulmonaires telles que les bronches, les bronchioles et les alvéoles. Celle-ci peut être grave ou bénigne.

Parmi les principales maladies des poumons, on cite les bronchites, les bronchiolites et aussi les pneumonies. Ce sont des infections appartenant à la classe des infections respiratoires aiguës.

La bronchite

Une bronchite est une infection qui touche particulièrement les bronches, celle-ci est d’origine virale ou bactérienne. Elle se manifeste par un rhume ou une rhinopharyngite accompagnée de toux sèche qui se transforme par la suite en toux grasse. Chez les fumeurs, la bronchite peut être chronique et devenir broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). La toux devient alors persistante surtout le matin et l’expectoration fréquente.

Durant la maladie, la paroi des bronches devient épaisse à cause de l’infection et de la majoration de l’extraction du mucus tapissant les bronches, ce qui entraîne une gêne respiratoire. De manière générale, la maladie ne dure pas plus d’une dizaine de jours.

Étant une maladie très contagieuse, chaque année, environ 10 millions de patients sont atteints de bronchite en France. Il s’avère donc important d’éviter la propagation de la contamination, rien qu’en adoptant ces habitudes simples, à savoir :

- Se laver les mains régulièrement avec du savon

- Utiliser des mouchoirs en papier et les jeter après chaque usage.

- Se couvrir la bouche quand on tousse.

- Pendant la maladie, éviter le contact avec les personnes fragiles comme les nourrissons, les enfants ainsi que les personnes âgées.

- Aérer le logement au moins 20 minutes par jour.

Bien que la bronchite ne fasse pas l’objet d’une urgence médicale, la consultation médicale s’avère incontournable en cas de forte fièvre qui persiste, surtout s’il s’agit des enfants.

La bronchiolite

La bronchiolite est une infection très contagieuse provenant du Virus Respiratoire Syncytial ou VRS attaquant spécialement les bronchioles. La maladie apparaît fréquemment chez les nourrissons de moins de 2 ans, surtout entre 2 et 8 mois. Au début, l’infection se manifeste par un simple rhume suivi d’une légère fièvre. Petit à petit, une toux sèche apparaît, accompagnée d’une gêne respiratoire. La respiration devient rapide et sifflante. Généralement, la maladie s’achève dans une dizaine de jours.

De bons gestes doivent être adoptés au quotidien, pour prévenir la bronchiolite des bébés :

- Utiliser des sérums physiologiques pour désobstruer régulièrement le nez du bébé.

- Bien hydrater le bébé car cela aide à fluidifier les sécrétions bronchiques.

- Aérer la chambre du bébé et maintenir la température à 18°C en moyenne.

- Se laver les mains avant et après chaque prise en charge du bébé.

- Porter un masque en cas de rhume.

- Éviter à tout prix de fumer aux environs de la pièce où le bébé s’installe.

Consulter un médecin généraliste ou un pédiatre est impératif, dans les deux jours, en cas de suspicion de bronchiolite. En revanche, si le bébé a de la fièvre et ne s’alimente pas convenablement et en plus il vomit, il est recommandé de voir un médecin dans les 24 heures. Pour les nourrissons âgés de moins de 3 mois ayant une forte fièvre et qui ne s’alimente plus, il est urgent de le conduire à l’hôpital.

La pneumonie

La pneumonie est une infection pulmonaire d’origine bactérienne, virale ou encore provenant des agents pathogènes comme les champignons, infectant les bronchioles et les alvéoles. Il peut également toucher les bronches, dans ce cas, il s’agit de broncho-pneumonie. La pneumopathie infectieuse est la maladie pulmonaire la plus fréquente lui faisant la cinquième cause de décès dans les pays industrialisés.

Sa manifestation est caractérisée par une fièvre persistante ainsi qu’une toux, des douleurs au niveau de la poitrine et encore un essoufflement. Généralement, la pneumonie se guérit, toutefois, des complications comme la septicémie, l’abcès pulmonaire ou la pleurésie peuvent avoir lieu, nécessitant une hospitalisation.

Les personnes les plus vulnérables à l’infection pulmonaire

Les nourrissons dont leurs poumons sont encore très fragiles sont les plus à risques à l’infection pulmonaire. Les sorties dans les lieux publics ne sont pas conseillées surtout durant la période hivernale. Cela augmente régulièrement à partir de l’âge de 40 ans, notamment chez les personnes âgées de plus de 65 ans. Les pneumonies à pneumocoque sont trois fois plus fréquentes chez les personnes âgées que chez les adultes jeunes.


Partage de l article :