Les maladies cardiovasculaires


Les maladies cardiovasculaires. Thematique: Maladie cardiaque vasculaire

L’une des causes les plus fréquentes de la mortalité dans le monde concerne les maladies cardio-vasculaires et la situation risque de s’empirer avec le temps. Les causes qui peuvent entraîner le mal sont nombreuses et elles peuvent résulter d’autres maladies. Toutefois, il est tout à fait possible de les guérir.

Description de la maladie cardiovasculaire

C’est un trouble qui affecte le système cardiaque et vasculaire, c’est-à-dire au niveau du cœur et des vaisseaux sanguins. Donc, les parties du corps les plus susceptibles d’être touchés sont le muscle cardiaque, les artères, les valves et les vaisseaux cérébraux.

Les origines peuvent être différentes. Il se peut qu’une personne ayant une alimentation non équilibrée avec une quantité considérable de mauvaises graisses soit touchée par des maladies cardio-vasculaires. Mais les autres concernés sont les accros au tabac ou les personnes victimes d’hypertension artérielle…

Mais il faut aussi savoir qu’elles peuvent être héréditaires. Et tout porteur du diabète ou ayant un surpoids, une hypercholestérolémie ou un hypertriglycéridémie, peut très bien l’avoir. Le stress est également un autre facteur important.

Les symptômes

Les manifestations dépendent des situations, mais en général, il n’y a pas de symptôme concret. C’est seulement après une analyse, une attaque, un infarctus ou un AVC que la personne et son médecin traitant remarquent la maladie cardio-vasculaire.

Ainsi, le malade ayant été atteint d’un infarctus peut ressentir une douleur ou une gêne au centre de la poitrine, aux bras, à l’épaule gauche, aux coudes, au niveau de la mâchoire ou même dans le dos.

Pour ce qui est de l’AVC, l’individu sent d’abord que sa face, sa jambe ou son bras devient tout à coup faible. Cela se produira seulement sur un seul côté et le plus souvent la partie gauche du corps. Un engourdissement sera également remarqué et l’on rencontrera une difficulté à parler. Dans un cas extrême, il peut même y avoir une perte de conscience.

Les remèdes

Avec des populations à moyen ou bas revenu, ce sont surtout les pays pauvres qui ont un taux de mortalité élevé, dû aux maladies cardio-vasculaires. Cependant, il existe des médicaments à la disposition de tous. Après un infarctus, il faudra un traitement avec de la statine pour ne pas recourir de nouveau à un AVC.

Les personnes atteintes peuvent avoir des stimulateurs cardiaques, des prothèses valvaires et patches, pour atténuer les perforations cardiaques. Le recours à l’opération est aussi possible au pire des cas. Cela se fera par le pontage coronarien ou l’angioplastie par ballonnet, par transplantations différentes ou de cœur artificiel.

Une fois qu’on est victime de la maladie, il faut prendre soin de sa santé et avoir une meilleure hygiène de vie.


img
____________________________________________________________________________________________________________________________________________