La phlébite, obturation de la circulation sanguine


La phlébite, obturation de la circulation sanguine. Thematique: Maladie cardiaque vasculaire

La phlébite est une maladie qui affecte les veines, surtout celles des membres inférieurs. Elle est assez fréquente et il y a en moyenne 0,5 cas par an pour 1 000 personnes. Elle se rencontre plus souvent chez l’homme que chez la femme et surtout chez les octogénaires. Ainsi, plus une personne est âgée, plus elle présente des risques.

Description de la phlébite

La phlébite est une maladie cardiovasculaire, suite à une obturation de la circulation sanguine. C’est un caillot sanguin au niveau d’un vaisseau, dû à la détérioration de la paroi après une chirurgie ou une maladie inflammatoire. Elle peut aussi être la conséquence de la réduction du débit sanguin, l’altération des agents coagulants et ceux qui luttent contre la formation des plaquettes.

Une personne rarement en mouvement, les femmes enceintes, les obèses ou les fumeurs risquent d’être atteints. Lorsque le caillot se forme sur un vaisseau en surface, cette affection est superficielle ; c’est le cas des varices. Elle est profonde pour le vaisseau interne ayant un flux sanguin plus marqué.

Les symptômes

La personne affectée ressent une douleur au mollet, qui augmente de volume et de température. La douleur peut être ressentie en touchant la partie. Les orteils auront une teinte bleutée, les veines de surface se dilateront, un œdème unilatéral apparaîtra sur le tibia et le genou fléchi déclinera.
Pour la phlébite superficielle, le vaisseau rougit, durcit et devient chaud, d’où un œdème et une inflammation marquées et le mal est ressenti pendant des mois.

Parfois, il y a absence de symptômes pour la phlébite profonde. Dans le cas contraire, la personne ressentira des rétractions ou un engourdissement au niveau du mollet ou de la cuisse.

La peau du patient devient plus dure et plus bleutée et un œdème apparaît sur le mollet, la cheville ou la jambe et une douleur est ressentie en relevant le pied. Il est atteint de fièvre suite à une embolie pulmonaire qui se traduit par un étouffement ou des douleurs aux poumons.

Les remèdes

Il est conseillé à une personne atteinte de la phlébite de ne pas fumer et rester au lit quelque temps pour atténuer la douleur. Il lui faut une contention flexible et il doit surélever ses membres inférieurs. Le traitement par une anti-vitamine K, durant 3 semaines à 3 mois, lutte contre la coagulation sanguine.

L’héparine peut être utilisée en fonction des résultats d’analyse. Il sera possible d’enlever le caillot une opération chirurgicale mais des médicaments sont capables de le dissoudre. La maladie est surveillée par des prises de sang pour le taux de TP et d’INR ainsi que celui d’une activité anti-Xa.


img
____________________________________________________________________________________________________________________________________________