Les muscles, les maladies musculaires


Les muscles, les maladies musculaires. Thematique:
Les muscles

Les muscles et les maladies musculaires


Les muscles constituent plus de 40% de la masse corporelle du corps humain, pour environ 700 types. On en distingue principalement deux sortes à savoir les apparents visibles sous la peau et les profonds qui sont reliés aux os. Ces muscles peuvent aussi connaitre quelques dysfonctionnements pour ensuite être atteints de maladies qui peuvent être perçues par différents signes.

Description des muscles



Les muscles sont des structures contractiles du corps humain, constitués par des fibres élastiques. Ils sont catégorisés en deux types, les volontaires du squelette comme le trapèze, le deltoïde et le quadriceps et les involontaires. Ces derniers sont inclus dans les organes et les viscères comme le cœur, les vaisseaux sanguins, et les intestins.

Trois types de muscles

existent si on les différencie par leur structure microscopique, le muscle strié, le lisse et le cardiaque. Ces muscles ont une fonction musculaire, bien évidemment et peuvent se contracter en produisant un mouvement. Ainsi, le corps s’anime, peut se mouvoir, se déplacer et se tenir en position.
Les muscles ont donc une importance majeure pour un être humain. Les striés par exemple relient les os aux articulations. Les lisses quant à eux permettent les mouvements et les fonctions involontaires nécessaires à la circulation, la respiration et les fonctions digestives. Pour le cardiaque, ils permettent au cœur de propulser du sang à travers l’appareil circulatoire.

Les symptômes des maladies musculaires


Les signes permettant de déceler les maladies des muscles sont différents. Pour les dystrophies musculaires par exemple, il y a une altération primaire des fibres avec une disparition progressive. La myopathie congénitale, elle, se caractérise par une perturbation du développement avec des altérations de la structure interne des fibres dans la plupart des cas.
Par ailleurs, un dysfonctionnement de la voie de dégradation des sucres, du métabolisme des graisses, de la chaîne respiratoire mitochondriale permet de déterminer une myopathie métabolique.
En général, les muscles atteints de maladie sont perceptibles à travers un déficit moteur bilatéral de la racine des membres inférieurs ou supérieurs d’une façon progressive. Il peut aussi y avoir une anomalie de la relaxation musculaire, des courbatures après quelques heures d’efforts inhabituels, ou suite à une grippe. La crampe est également un signe, mais elle doit être à douleur intense.

Les remèdes contre la maladie musculaire


Comme toute affection, on peut traiter les maladies musculaires par plusieurs moyens. Il y a par exemple les médicaments qui peuvent seulement aider à un soulagement des symptômes comme de la diphénylhydantoïne de la méxilétine du baclofène du dantrolène et de la carbamazépine. Mais il n’y a pas de traitement à long terme.

En cas de cas plus graves, on peut avoir recours à la kinésithérapie ou même à des interventions de chirurgie orthopédique pour corriger les rétractions et les déformations. Mais de manière générale, les muscles sont traités pour une rééducation et une assistance respiratoire.

img
____________________________________________________________________________________________________________________________________________