La schizophrénie




Thematique: Psychologique
La schizophrénie

Partout dans le monde, la schizophrénie peut atteindre tout type de personnes, tout âge, et elle constitue 1 % de la population. La maladie se guérit avec des traitements efficaces mais ne peut disparaître définitivement. Mais la vie des personnes atteintes peut changer et devenir normale.

Description de la schizophrénie

étymologiquement, Schize veut dire « perte de l'unité » et phrénie signifie « esprit ». Les troubles causant cette perte se manifestent sur la pensée, les propos et le comportement. Dans la schizophrénie, le patient aura l'impression d'être assailli par trop d'informations. Le résultat est qu'il sera confus et se retirera des échanges sociaux.

Le trouble est surtout cérébral, plus proche de la psychose délirante chronique que du dédoublement de la personnalité. Les incohérences sont notamment mentales et peuvent se répercuter sur la conduite de la personne.

Ainsi, les sujets susceptibles d'en être victimes sont généralement âgés de 18 à 30 ans. L'activité mentale et l'élan vital diminuent, ils se replient sur eux-mêmes et ont des hallucinations. Ces signes seront associés à des changements de comportements.

Les causes réelles sont méconnues mais peuvent venir de facteurs génétique, biologique, psychologique ou social. Il y a plusieurs formes et le mal peut évoluer ou s'apaiser, selon la personne.

Les symptômes

La schizophrénie se présente sous différents cas. Généralement, les schizophrènes ont des délires, des hallucinations et un désordre au niveau de la pensée. On peut remarquer la maladie à partir de la difficulté à être en contact avec l'entourage, les idées et impressions étranges. La personne peut entendre des voix qui ne sont pas réelles.

Le changement des sentiments est aussi à noter, avec des réactions émotionnelles étranges. Le patient ne veut plus se mêler à d'autres personnes, ou a des réactions imprévisibles. Il présente des troubles du sommeil et se laissera aller dans l'habillement, le ménage, les toilettes, etc.

A cela s'ajoutent les angoisses, une certaine agitation, donc des signes comportementaux, émotionnels et idéiques anormaux.

Les remèdes

La schizophrénie peut se traiter avec un dépistage ou par la compréhension de la famille. Le traitement ne guérira pas la maladie mais diminuera sa fréquence.

Ainsi, il peut y avoir des méthodes comme la chirurgie, notamment par la lobotomie frontale pour qu'il y ait moins d'hallucination, mais des risques et des effets secondaires ne sont pas évités.

Par les médicaments, il peut y avoir des prises de neuroleptique anti-délirant, du sédatif ou des désinhibiteurs, mais à faible dose. Et il y a également le traitement par injection intramusculaire. Toutefois, la psychothérapie est efficace et différents types comme le soutien, l'institutionnelle, la thérapie de famille et la sociothérapie.


Partage de l article :
Les autres articles sur le meme theme: Psychologique

Saisir un article


img
____________________________________________________________________________________________________________________________________________