Autres sites

 
 

Rechercher

 

Lutte contre la consommation excessive d alcool comment y parvenir




Thematique: Alimentation
Lutte contre la consommation excessive d

Certaines personnes pensent que la consommation d'alcool en petite quantité ne présente aucun danger pour la santé. Pourtant, l'alcool peut favoriser le développement de certaines maladies comme le cancer et les maladies cardiovasculaires. De plus, il peut mettre en danger l'entourage du consommateur, surtout s'il persiste à conduire après avoir bu quelques verres.

Les dangers de l'alcool sur la santé en général

Outre que l'ivresse, la consommation d'une grande quantité d'alcool peut aussi présenter des effets indésirables sur la santé en général. L'alcool présent dans votre boisson va traverser la paroi intestinale alors qu'il ne subit aucune modification. Aussi, son passage dans le sang se fait très rapidement. A jeun, l'alcool ne prendra que 15 à 30 minutes pour passer dans le sang. Les aliments peuvent retarder l'atteinte du taux maximum d'alcoolémie dans le sang d'une trentaine de minutes. Le réseau sanguin va, dans ce cas, répandre l'alcool dans l'ensemble de l'organisme. Ce sont surtout le foie, le cœur et le cerveau qui sont les plus touchés.

Les effets immédiats de l'alcool

Tout le monde sait que l'alcool provoque l'ivresse qui peut apparaître au bout de quelques heures. Elle se manifeste par une mauvaise coordination motrice, un déséquilibre et une mauvaise perception et de jugement. L'état de la personne va évoluer en trois phases qui commencent par la phase d'excitation. Cette première phase se manifeste de plusieurs façons comme l'euphorie et le fait d'être plus bavard et familier. La seconde phase désigne celle d'ébriété. C'est à ce stade que le buveur n'arrive pas à articuler correctement. Il perd son équilibre et des troubles de la vigilance, voire une somnolence peuvent se présenter. La troisième phase désigne celle de l'endormissement. Elle est atteinte quand le taux d'alcoolémie passe au-delà de 2g/l de sang. Au cas où l'individu continue de boire et que son taux d'alcoolémie dépasse les 3g/l de sang, il risque le coma éthylique profond. A ce stade, il faut impérativement l'hospitaliser le plus rapidement possible afin d'éviter le décès.

Ce que l'alcool peut provoquer sur le long terme

L'alcool peut favoriser l'apparition de plusieurs maladies, même si cela ne se produit pas dans l'immédiat. Il y a, par exemple, le cancer de la gorge, le cancer de l'œsophage et de la bouche, les maladies qui touchent le système nerveux, les maladies cardiovasculaires ainsi que la cirrhose…

Les effets de l'alcool sur le foie

L'alcool peut détruire le tissu hépatique, ce qui conduit à l'apparition de la cirrhose. C'est une maladie chronique qu'il faut à tout prix éviter. Cette maladie se manifeste par l'incapacité du foie à fonctionner comme il le faut et elle peut même conduire à un cancer.

Alcool et maladies cardiovasculaires

Les personnes qui boivent de l'alcool, même à une faible quantité, mais de façon régulière, sont plus exposées aux risques d'hypertension et d'accidents vasculaires cérébraux. Elles peuvent également être victimes d'hémorragie cérébrale.

Les effets de l'alcool sur le cerveau

L'alcool peut être à l'origine des troubles cognitifs chez certaines personnes. Perte de mémoire, incapacité de concentration et difficulté à prendre une décision. Ce sont surtout les buveurs ayant tendance à négliger leurs alimentations qui sont les plus touchées par ces troubles. A cela s'ajoute aussi le syndrome de Korsakoff, une maladie qui touche le cerveau.

Comment l'alcool augmente le risque de cancer ?

Selon une statistique de l'OMS, l'alcool serait à l'origine de 11% des cancers chez les hommes et de 4,5% chez les femmes. Après le tabac, il constitue la deuxième cause de mortalité par cancer qui peut être évité. Il s'agit ici du cancer des voies aérodigestives supérieures, le cancer de l'œsophage, le cancer du foie, du sein et du colorectal. Il faut préciser que tous les types de boissons alcoolisées peuvent favoriser l'apparition du cancer, mais c'est la quantité de l'alcool qui va augmenter les risques à cause de l'éthanol, une molécule cancérigène.

Addiction à l'alcool – un danger pour le buveur et son entourage

Beaucoup de gens pensent que boire de l'alcool avec modération ne présente aucun risque pour la santé. Pourtant, il faut faire très attention, car le fait d'en boire régulièrement peut conduire à une dépendance. C'est le plus dangereux, car l'addiction à l'alcool ne va pas uniquement nuire à la santé du buveur. Il aura aussi des mauvaises conséquences sur sa vie en générale tant sur le plan social que professionnel. De plus, c'est difficile de sortir d'une addiction.

Comment lutter contre l'alcoolisme ?

La meilleure chose à faire pour lutter contre la consommation d'alcool est de se fixer un objectif à atteindre. Pour votre bien et celui de vos proches, évitez de boire une boisson alcoolisée régulièrement. Si vous ne pouvez pas vous en passer, évitez de boire plus de dix verres par semaine et ne buvez pas pendant plusieurs jours d'affilée durant la semaine. Réduisez au maximum la quantité de boissons alcoolisées que vous buvez au cours de la semaine. Vous aurez ainsi plus de simplicité à vous maîtriser. Au cas où vous n'y arrivez pas seul, vous pouvez bénéficier de l'aide d'un assistant social ou d'un thérapeute. Leur accompagnement limite aussi les risques de rechute. Dans certains cas, le centre de désintoxication reste la meilleure façon de lutter contre l'alcoolisme.

Alcool au volant – un danger que tout le monde peut éviter

Prendre le volant après avoir bu quelques verres de boissons alcoolisées est une très mauvaise idée. Selon la loi, le taux d'alcool dans le sang autorisé pour un conducteur est de 0,5 g/l. Aussi, vous devez toujours garder dans votre véhicule un ethylotest . Il s'agit d'un appareil qui permet d'évaluer le taux d'alcool dans le sang. Grâce à ce dispositif, vous saurez plus facilement si vous êtes encore en état de conduire ou non. Cela vous évitera l'accident et les sanctions liées au dépassement du taux d'alcool autorisé dans le sang. Quand vous buvez une certaine quantité d'alcool et que vous conduisez, vous êtes plus sensible à l'éblouissement et vous perdez une partie de vos réflexes, ce qui vous empêchera de réagir rapidement en cas d'obstacle. En conduisant avec un taux d'alcool élevé, vous ne vous mettez pas uniquement en danger, car une collision risque aussi de coûter la vie aux autres usagers de la route.


Partage de l article :

img
____________________________________________________________________________________________________________________________________________