Les formations médicales et paramédicales


Les formations médicales et paramédicales. Thematique: Etudiant
Les formations médicales et paramédicales

Les formations médicales et paramédicales

Les formations dans le domaine de la santé sont très nombreuses, elles se classent en deux catégories : les formations médicales destinées aux futurs médecins et les
pour devenir infirmiers, masso-kinésithérapeute, orthophoniste, etc.

Les différentes phases de formations pour devenir professionnel de santé

1) La PACES ou la Première Année Commune aux Etudes de Santé : constitue la base obligatoire à effectuer à la faculté, quelle que soit la filière de santé, permettant aux étudiants d’acquérir une culture médicale et scientifique générale. A l’issue de cette première année, il faut opter pour la formation à laquelle on souhaite intégrer, soit les formations paramédicales, soit les formations médicales. L’intégration se fait par voie de concours. Nombreuses sont les centres de formation et écoles qui organisent les concours d’intégration.
2) Les formations paramédicales : Les professionnels paramédicaux sont classifiés en quatre groupes : les professions de soin, de la rééducation, de l’appareillage et les professions médico-techniques. Le secteur paramédical connaît une multitude de spécialités, les plus en vogue sont l’infirmier(ère), le masseur-kinésithérapeute, l’éducateur(trice) spécialisé(e), l’assistant(e) social, l’aide-soignant(e), l’auxiliaire de puériculture, l’opticien(ne) lunetier et encore bien d‘autres. Pour devenir : • infirmier, 3 ans d’études sont nécessaires après le bac et sur concours. Les formations sont à suivre dans un institut de formation en soins infirmiers ou IFSI afin d’obtenir le diplôme d’état qui est obligatoire pour pouvoir exercer.

• masseur-kinésithérapeute, 3 ans d’études sont indispensables, après un an de préparation à la PACES. La formation est accessible sur concours.

• éducateur(trice) spécialisé(e) et assistant(e) social, même procédure, 3 ans d’études sont requis après le bac permettant d’obtenir le diplôme d’état. Il faut passer par le DUT de 2 ans pour poursuivre la 3e année. • aide-soignant(e), la formation est accessible après la classe de 3ème, dès l’âge de 17 ans. Pour exercer la profession, il est obligatoire d’obtenir un diplôme d’état après un an d’étude.

• l’auxiliaire de puériculture, la formation est destinée à toute personne plus de 17 ans qui ont déjà effectué la classe de 3ème. Un an d’études est indispensable pour la préparation du diplôme d’état. • l’opticien(ne) lunetier, il est obligatoire que le diplôme soit reconnu par l’Education Nationale d’opticien-lunetier. Le BTS opticien de 2 ans, après un bac S (STI génie optique ou STL physique de laboratoire et procédés industriels) est requis.

3) Les formations médicales : pour devenir médecin, suivre une formation en médecine de 9 ans pour un généraliste, et 10 ou 11 ans pour un spécialiste est obligatoire pour obtenir le diplôme d’état de docteur en médecine. Après la 1ère année de PACES, les 2 et 3èmes années d’études en médecine incluent les cours magistraux, les travaux pratiques ainsi que les études dirigées et stages. Les 4, 5, 6ème années de médecine ou l’externat constituent les phases d’acquérir une formation médicale intégrale et de se préparer aux Épreuves Classantes Nationales Informatisées ou ECNI. La pratique clinique domine durant l’externat. Les externes sont aussi bien étudiants que salariés de l’hôpital. Puis après, on procède à l’internat en hôpital qui dure 3 ans concernant les généralistes, 4 ans pour la majorité des spécialistes et 5 ans s’il s’agit des spécialités telles que la chirurgie ou la médecine interne. Après les différentes stages et enseignements, les internes obtiennent le doctorat d’état de docteur en médecine, assorti de DES ou diplôme d’études spécialisées de la discipline suivie.

Les cursus des spécialisations médicales

A l’instar des chirurgiens qui réalisent des opérations dans un domaine bien déterminé selon la spécialité, il faut effectuer 11 ans d’études médicales après le bac. Après les 6 années de médecine, la 7ème année est dédiée à des stages professionnalisants permettant à l’étudiant de confirmer son orientation. La spécialité chirurgie nécessite une formation de 4 ou 5 ans incluant plusieurs stages dans les services hospitaliers pour décrocher le DES ou Diplôme d’Études Spécialisées qui valide les compétences très spécialisées. Après le DES, le postulant obtient le Diplôme d’Etat de docteur en médecine. Il peut encore continuer vers un DESC ou Diplôme d’Études Spécialisées Complémentaires pendant 2 ans.

A propos des dentistes, après la PACES, l’intégration en 2ème année à la faculté d’odontologie se fait par voie de concours, suivi de 5 années d’études pour obtenir le diplôme d’état de docteur en chirurgie dentaire.

Concernant les orthodontistes, 10 années d’études après le bac sont indispensables. Après avoir obtenu le titre de chirurgien dentiste après des études de 6 ans, il faut ensuite postuler au CECSMO ou Certificat d'études cliniques spéciales, mention orthodontie pour poursuivre 4 années d’études.

Les formations professionnelles dans le domaine de la santé

Cela est réservé aux salariés qui souhaitent continuer à suivre des formations en parallèle à leur emploi. La formation professionnelle se décline en stages intensifs (pour une durée entre une et deux semaines), cours ponctuels (pour une période plus longue de six à un an, à raison de deux heures maximum par semaine), cours par correspondance ou cours à distance. Les formations professionnelles peuvent convenir aux personnels de direction des hôpitaux, aux infirmiers, aux médecins ou encore aux secrétaires médicales.

Les différents moyens de faire financer la formation continue pour les salariés

- Le CIF ou Congé Individuel de Formation est réservé aux salariés en CDD ou CDI d’une durée d’un an minimum dans la même entreprise, dans un secteur privé. Les frais relatifs à la formation seront intégralement pris en charge par les employeurs.

- Le DIF ou Droit Individuel de Formation est destiné aux salariés titulaires d’un CDI d’au moins 1 an dans une même entreprise. Cela donne droit à un crédit de 20 heures de formation par an, pris en charge par l’employeur.

- Le CPF ou Compte Personnel de Formation, a remplacé le DIF depuis 1er janvier 2015, il est conçu pour tous les salariés et les demandeurs d’emploi permettant de bénéficier d’un crédit de 24 heures de formation par an, pris en charge par l’employeur.

La VAE ou Validation des Acquis de l’Expérience est destinée aux salariés disposant de trois ans d’expériences minimum dans une même entreprise afin d’obtenir un diplôme, un titre ou une qualification professionnelle.

img
____________________________________________________________________________________________________________________________________________