Autres sites

 
 



Newsletter

Médecine esthétique, les études à suivre


Médecine esthétique, les études à suivre. Thematique: Formation
Médecine esthétique, les études à suivre

Ces dernières années, la médecine esthétique s'est banalisée et son succès est palpable. Différentes techniques peuvent être utilisées dans cette spécialité visant à corriger ou supprimer certains aspects disgracieux sur le corps, le visage et bien même les cheveux.

 

Quels cursus pour devenir médecin esthétique ?

Il faut suivre le même parcours que les médecins généralistes, avec divers cycles à passer.

Le premier cycle correspond à deux années de PCEM, la première année consiste à la préparation au concours d'accès aux études médicales.

Le second cycle, relatif aux études médicales proprement dites, est connu sous le nom de DCEM qui dure 4 ans (DCEM 1jusqu'à DCEM 4).

Une fois le deuxième cycle validé, le concours d'internat doit être passé afin de réaliser 3 ans auprès d'un internat de spécialité puis préparer la soutenance de thèse.

Après l'obtention du diplôme d'un doctorat d'Etat de docteur en médecine, pour devenir médecin esthétique, les candidats doivent encore effectuer une spécialisation en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique durant 4 ans.

 

Qu'est-ce qu'on entend par médecine esthétique ?

Il s'agit d'un ensemble d'actes médicaux non invasifs permettant de gommer ou d'améliorer les imperfections physiques qui ne sont pas pathologiques. Les effets ou les risques de la médecine esthétique ne sont pas semblables à ceux de la chirurgie esthétique, car avec la plupart des techniques appliquées en médecine esthétique, les résultats sont réversibles. Parmi les interventions les plus pratiquées sont l'injection de botox ou d'acide hyaluronique, les épilations, le laser aussi bien que les peelings.

Face à la multitude d’instituts qui se développent dans ce domaine, La Confidentielle - Maison d'Esthétique, centre spécialisé en médecine esthétique à Bordeaux, se démarque par son lieu d'accueil et ses prestations haut de gamme mixant parfaitement innovation, confort et bien-être.

Ce centre d'esthétique propose des traitements exclusifs sur Bordeaux en matière d'implant capillaire robotisée, coolsculpting ou encore mésothérapie sur-mesure. C'est le premier cabinet aquitain possédant le Robot Artas de greffe de cheveux robotisée pour une exclusivité allant jusqu'en 2019.

Comment fonctionne le Robot Artas sur le greffe capillaire ?

Le Robot Artas est un appareil médical innovant destiné à implanter des cheveux, tout en promettant des rendus exceptionnels en restauration capillaire. Les hommes ainsi que les femmes qui souffrent de perte de cheveux ou d'alopécie peuvent recourir à la technique robotisée Artas.

Au début de l'intervention, un modèle en 3D personnalisé sera créé par un médecin spécialiste avec un plan de transplantation contenant le nombre de greffons, la densité et la direction des implants, afin que le patient ait une idée précise du résultat final.

Les cheveux seront donc coupés très courts à 1mm, les cheveux de meilleure qualité seront triés puis prélevés par le robot pour ensuite être implantés dans la zone dépourvue de cheveux, identifiée au préalable. L'imagerie guidée du robot associée à un algorithme intelligent permet de capturer l'image des greffons à extraire en temps réel. Les greffons seront implantés manuellement par le médecin en faisant des mini-incisions sur le cuir chevelu avec une fine aiguille, tout en suivant le plan de transplantation défini au début de l'intervention. A la fin de l'opération, le patient peut rentrer chez lui avec un accompagnant.

Cette nouvelle technique offre de multiples avantages, en particuliers l'invisibilité des cicatrices au niveau de la zone où les greffons sont prélevés. De plus, la vitesse de prélèvement s'avère cinq fois plus rapide comparée aux autres techniques de transplantation de cheveux, assurant jusqu'à 3000 greffons réimplantés en une seule séance. Par ailleurs, grâce à l'intervention non incisive, le temps de guérison est court. Le résultat est à la fois naturel et définitif sur la totalité de la zone d'intervention.

Partage de l article :

img
____________________________________________________________________________________________________________________________________________