Autres sites

 
 



Newsletter

Le cancer du colon cancers tube digestif




Thematique: Cellules
Le cancer du côlon

Troisième cancer chez l'homme après celui du poumon et de la prostate, et second chez la femme après celui du sein, le cancer du côlon fait partie des cancers digestifs les plus fréquents chez les non-fumeurs. Faisons le point sur cette maladie.



Description du cancer du côlon

C'est une affection qui se développe à partir de la muqueuse du gros intestin et continue tout le long du trajet du côlon : côlons droit, gauche, transverse, anse sigmoïde. Dans 70 % des cas, le cancer du côlon atteint le sigmoïde.

La tumeur fréquente est plus fréquente dans les pays industrialisés car il existe un terrain favorable et une prédisposition familiale, dans certains cas. Les autres facteurs de risques sont :
   •    Une alimentation riche en graisse animale mais pauvre en végétaux ;
   •    L'existence de polypes du côlon ou celle d'un risque de cancer du côlon ;
   •    Un antécédent familial de cancer colorectal et des maladies inflammatoires au niveau du tube digestif ;
   •    Le tabagisme et la sédentarité ;
   •    La consommation excessive de viande rouge.

C'est une maladie chronique grave et si elle n'est pas traitée assez tôt, elle peut se propager sur les autres organes de l'organisme.

Les symptômes

Le plus souvent, les symptômes du cancer du côlon sont de nature banale et parfois, ils sont non spécifiques :
   •    durant 1 à 2 jours, le patient ressentira des douleurs du type de coliques, suivies d'une débâcle diarrhéique fétide (syndrome de Koenig) ;
   •    Une altération de l'état général se manifestera : fatigue, manque d'appétit, notamment pour les viandes, amaigrissement, petite fièvre ;
   •    Une anémie hypochrome qui traduit un saignement occulte ;
   •    Des sensations de flatulence, de pesanteur ou de ballonnement abdominal ;
   •    L'alternance entre la diarrhée et la constipation ;
   •    Des traces de sang noir dans les selles (melaena) ;

Dans certains cas, les signes se manifestent par les complications telles que :
   •    Une occlusion intestinale ou une perforation intestinale ;
   •    Une tumeur abdominale ou un foie métastatique.

Les remèdes

   •    Endoscopie : la résection par l'endoscopie est curative.
   •    Chirurgie : l'objectif est d'enlever la tumeur et les ganglions qui sont autour par curage ganglionnaire.
   •    Chimiothérapie : la chimiothérapie consiste à administrer au malade un médicament cytotoxique destiné à tuer les cellules cancéreuses. C'est généralement un traitement adjuvant, en plus de la chirurgie.
   •    Radiothérapie : on irradie parfois la tumeur pour tuer les cellules cancéreuses, avant ou après opération chirurgicale.
   •    Soutien nutritionnel : proposer un régime sans résidu plus ou moins restrictif : éviter les crudités, les légumes riches en fibres ou la viande en sauce peut améliorer le confort de vie.
   •    Soutien psychologique : cette étape est importante pour accompagner le patent dans l'acceptation du cancer.


Partage de l article :