Calvitie précoce : quelles sont les causes ?


Thematique: Chirurgie
Calvitie précoce : quelles sont les causes ?

La calvitie se définit comme une chute de cheveux abondante qui se manifeste de manière progressive mais définitive, en commençant au niveau du front, puis au dessus des tempes et ensuite au sommet du crâne. Il ne reste que les cheveux sur les côtés et l'arrière de la tête pour tracer enfin une sorte de couronne. En général, la calvitie apparaît à partir de 35 ans, toutefois, elle peut se manifester tôt, à l'âge de 20 ans environ. On parle ainsi de la calvitie précoce.

Cause principale de la calvitie précoce : l'hérédité

La perte des cheveux qui débute précocement, à partir de 20 ans, atteint dans la majorité des cas des hommes. Seuls 5% des victimes sont des femmes. Nombreuses sont les causes de la perte prématurée de cheveux mais la plupart du temps, il s'agit d'un phénomène héréditaire et hormonal. En d'autres termes, la calvitie précoce est une alopécie androgénétique. Un fils a la forte chance d'être dégarni si son père l'est.

Cela s'explique par la production excessive d'hormones mâles appelées « dihydrotestostérone » (DHT) au niveau des follicules pileux, l'action de ces hormones accélère le cycle de vie du cheveu, plus précisément, la phase anagène du cheveu.

En effet, ce cycle de vie du cheveu connaît 3 phases : phase de croissance (anagène), phase de repos du cheveu (catagène) et phase d'expulsion du cheveu (télogène).

Durant la première phase anagène, les cheveux poussent et les cellules du bulbe se multiplient de façon très rapide atteignant 0,3 mm par jour. Cette phase de croissance dure en moyenne de 2 à 4 ans chez les hommes et 2 à 7 ans chez les femmes. Cependant, l'effet de la DHT en quantité excessive entraîne une accélération de la phase anagène, et en conséquence, un vieillissement avancé des follicules pileux qui par la suite fabriquent des cheveux de plus en plus fins et courts.

Traitement contre la calvitie précoce : les implants capillaires.

Comme la calvitie précoce est un phénomène androgénétique ou d'origine héréditaire, les médicaments sont souvent inefficaces pour la remédier. Heureusement qu'il existe une solution permettant de retrouver une chevelure bien fournie et grâce à ce professionnel de la calvitie , il est possible de traiter ce mal avec des techniques adaptées quel que soit le degré de la calvitie précoce. Il s'agit d'une opération chirurgicale pratiquée par un chirurgien esthétique au sein d'une clinique ou d'un hôpital.

  • Technique de FUT (Follicular Unit Transplant)

Cette technique convient aux hommes atteints d'une calvitie avancée, utilisant la méthode de la bandelette pour effectuer la transplantation car la bandelette permet une couverture plus grande. Ne présentant aucun risque, il est possible d'enraciner 3000 à 5000 cheveux simultanément.

Une bandelette de 2 cm de hauteur et 25 cm de largeur sera installée sur l'arrière du crâne, la zone où la chevelure est la plus abondante, pour prélever les greffons contenant de 1 à 4 bulbes. Celles-ci seront ensuite réimplantées dans la zone dégarnie. La zone de prélèvement laisse une fine cicatrice après fermeture réalisée par le chirurgien. L'intervention chirurgicale dure environ 3 heures sous anesthésie locale. Le résultat est visible 8 mois après la transplantation. Les inconvénients de la technique FUT sont alors l'apparition d'une cicatrice sur la zone de prélèvement

et la manifestation de douleur juste après l'opération.

  • Technique de FUE (Follicular Unit Extraction)

Cette méthode est adaptée aux hommes qui commencent à perdre leurs cheveux. Un scalp sera utilisé pour prélever les bulbes sur l'arrière de la tête pour ensuite les greffer sur la zone de réimplantation. Cette technique ne laisse aucune cicatrice et ne provoque aucune douleur après l'opération. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale et peut durer de 5 à 10 heures. La repousse complète de la transplantation est visible 12 mois après la greffe des cheveux.


Partage de l article :