Autres sites

 
 



Newsletter

Zoom complet sur l’implant dentaire




Thematique: Dents

Si une ou plusieurs de vos dents manquent, vous pouvez les remplacer de différentes façons. Les implants dentaires sont une alternative aux ponts, prothèses complètes ou partielles. Les implants sont utilisés pour remplacer les racines manquantes et soutenir les dents de remplacement artificielles. Ils sont confortables et ressemblent à des dents naturelles. Découvrez alors les caractéristiques de l’implant dentaire.

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

Un implant dentaire est une racine artificielle en titane. Il est inséré dans l'os de la mâchoire pour remplacer la racine de la dent naturelle. Une dent artificielle (la couronne dentaire) de remplacement est fixée à l'implant. L'implant sert d'ancrage pour maintenir la dent de remplacement en place. Si vous avez un implant, votre dentiste peut vous référer à un spécialiste dentaire qui a une formation complémentaire dans ce domaine.

En fait, le développement et l'utilisation d'implants constituent l'une des plus grandes avancées de la dentisterie au cours des 40 dernières années. Les implants dentaires sont constitués de titane et d'autres matériaux compatibles avec le corps humain.



Qui pose un implant dentaire ?

Les spécialistes qui posent les implants sont des stomatologues ou des chirurgiens maxillo-faciaux. Les spécialistes qui placent des couronnes, des ponts et des prothèses sur des implants sont appelés prothésistes dentaires (ou parfois prosthodontistes).

Puis-je recevoir un implant dentaire ?

Si vous êtes en bonne santé, que vous avez des gencives saines et que vous avez assez d'os au niveau de la mâchoire pour pouvoir tenir un implant, vous êtes probablement un bon candidat aux implants dentaires.

Si votre os de la mâchoire a rétréci ou s'il ne s'est pas développé normalement, vous pourrez peut-être avoir besoin d’une greffe osseuse pour renforcer l'os. Une greffe osseuse est un moyen d'ajouter du volume osseux supplémentaire à votre mâchoire. Votre dentiste ou votre spécialiste dentaire vous dira si une greffe osseuse peut être effectuée.

Les indications les plus importantes du traitement implantaire restent :

  • l'absence d'une seule dent ou plus,
  • problèmes interdentaires (des implants seront applicables ici pour augmenter le nombre de piliers du futur pont dentaire),

· manque de bourgeons ayant entrainé l’absence de certaines dents permanentes.

Prix d’un implant dentaire

En France, un implant et son pilier coûte entre 1600€ à 3000€, en fonction du type d’implant et du cabinet médical. Cela inclue la procédure complète sur une dent (le pilier, la couronne et l'implant).

Le prix est justement ce qui explique le succès des implants dentaires à l’étranger où ils sont environ deux fois moins chers.

Les étapes de la pose d’implant dentaire

Votre dentiste ou votre spécialiste examinera soigneusement votre bouche et procèdera à une radiographie de la mâchoire et des dents pour déterminer si les implants dentaires vous conviennent.

Pour faire simple, un implant dentaire est inséré dans l'os de la mâchoire. Un pilier est attaché à l'implant. Le pilier relie ensuite la dent artificielle à l'implant.

Phase chirurgicale

Au cours de la première étape de la chirurgie, votre dentiste ou votre spécialiste mettra un implant dentaire dans votre mâchoire sous le tissu gingival. Le tissu gingival est ensuite cousu en place. À mesure que le tissu cicatrise, l’implant est isolé du milieu extérieur et protégé par votre gencive. L’implant se lie à l’os par un phénomène d’intégration osseuse. Cela prend jusqu’à 6 mois.

Complications possibles

Le placement d’un implant est une procédure peu risquée car peu invasive. Toutefois, le risque zéro n’existe pas. Bien que rares, les complications possibles dues aux implants dentaires incluent saignements, infections, engourdissements ou blessures aux muscles voisins ou à la cavité des sinus. Dans certains cas, l’implant peut ne pas s’intégrer à l’os, on parle alors d’échec ou de rejet. Les rejets représentent 2 à 3 % des implants posés.

Phase prothétique

Au cours de la deuxième étape et une fois le tissu cicatrisé, votre dentiste apposera un pilier sur l’implant. Le pilier est une pièce de titane qui relie la dent de remplacement à l'implant. Dans certains cas, les première et deuxième étapes de la chirurgie implantaire peuvent être réalisées en une seule étape. Une dent artificielle de remplacement provisoire est fabriquée et votre dentiste ou votre stomatologue l’attache au pilier. Plusieurs rendez-vous peuvent être nécessaires pour ajuster correctement la dent de remplacement à la mâchoire mais de nos jours les nouvelles technologies utilisées permettent de fabriquer une couronne exacte directement.

Remplacement d’une mâchoire complète

Lors du remplacement de plusieurs dents ou de la totalité de vos dents, un pont fixe est ancré à vos implants dentaires. Un bridge est une restauration dentaire qui remplace une ou plusieurs dents manquantes en couvrant une zone dépourvue de dents. Le pont est maintenu fermement en place par un minimum de 2 implants dentaires de chaque côté de celui-ci.

Il est possible de remplacer une mâchoire complète en posant un bridge complet de 12 dents sur 4 ou 6 implants.



Comment prendre soin de ses implants dentaires ?

Étant donné que les implants dentaires sont placés dans l'os de la mâchoire, les dents de remplacement artificielles fixées aux implants ressemblent beaucoup aux dents naturelles. Comme les dents naturelles, les dents sur implants doivent être maintenues propres à l'aide d'une brosse à dents et d'un fil dentaire. Votre dentiste vous montrera la procédure de nettoyage appropriée pour les implants.



Contrôle et maintenance préventive des implants

Des examens dentaires post-opératoires sont importants pour s'assurer que votre morsure est correcte. Cela peut se faire directement ou quelques jours après la pose de la couronne dentaire.

Par la suite il convient de vérifier que l’os autour de vos implants ne se dégrade pas. Pour cela, le dentiste vous fera une radiographie et il vérifiera que le volume osseux autour de vos implants n’évolue pas. Ce type de contrôle est à réaliser minimum une fois par an si vous souhaitez conserver vos implants le plus longtemps possible.

Si jamais le dentiste suspecte que votre volume osseux a évolué depuis le dernier contrôle, il vous proposera de faire une maintenance de vos implants qui consiste à éliminer la présence de bactéries autour de l’implant qui cause la perte osseuse.

Vous devrez prendre soin de vos implants comme s’ils étaient aussi fragiles que vos dents d’origines. Les implants peuvent coûter plus cher que d'autres types de dents de remplacement et pourraient ne pas être couverts par votre régime de soins dentaires. Mais dans la plupart des cas, il s'agit d'un coût ponctuel, contrairement à d'autres types de procédures de remplacement de dents.

Les contre-indications aux implants dentaires

L'implantation est une procédure relativement peu invasive. Elle nécessite toutefois une intervention chirurgicale. Par conséquent, nous pouvons distinguer certaines contre-indications des implants dentaires : relatives et absolus, qui limitent ou empêchent la procédure d’implantation.

Avant l’implantation, le chirurgien doit vérifier les antécédents médicaux détaillés du patient. Certains peuvent ne pas être qualifiés pour une implantation en raison d'une mauvaise santé. Mais ce sont des cas rares. Contrairement à ce que l’on pense, de nombreuses maladies systémiques telles que le diabète, l’hypertension ou différents types de déséquilibre hormonal ne constituent pas une contrindication absolue à la chirurgie des implants dentaires. Voici les contre-indications générales aux implants dentaires :

  • Troubles immunitaires (leucémie),
  • Cancer,

· Troubles de la coagulation (anticoagulants, cirrhose du foie, thrombocytopénie, tendance aux hémorragies),

  • Maladie rhumatoïde (stéroïde),
  • Troubles endocriniens instables,

· La chimiothérapie (à savoir les bisphosphonates) et la radiothérapie au cours des 5 dernières années,

  • Grossesse,

· Patients de moins de 16 ans (développement incomplet des os). Idéalement l’implant dentaire doit se faire entre 17 à 55 ans.

Les avantages et les inconvénients de l’implant dentaire

Efficace et durable

L’implant dentaire est considéré comme l’un des traitements les plus efficaces en dentisterie en ce qui concerne la satisfaction du patient et la survie de la restauration dentaire. Là est le premier avantage de cette option.

Rapide

Cette procédure est bien acceptée par la plupart des patients et d’une durée assez courte. Il faut généralement une demi-journée pour faire poser 12 implants dentaires ou environ une heure s’il s’agit d’un implant dentaire unique. Tout le traitement peut être effectué en une seule journée : non seulement la chirurgie, mais également la mise en place de dents temporaires fixes (non amovibles) à fonction immédiate.

Non sélectif

Ce dernier peut généralement être exécuté chez des patients atteints de diabète, d'ostéoporose ou d'autres maladies sous couvert de certaines vérifications et précautions particulaires. L’implant dentaire est hygiénique, facile à entretenir et à nettoyer. Comme pour tout traitement, il est impératif que le patient soit correctement formé et certifié pour effectuer cette procédure.

Les inconvénients des implants

· Premièrement, l’investissement initial élevé,

· Ensuite, certaines contre-indications qui rendent les rejets plus probables.


Partage de l article :