Autres sites

 
 

Rechercher

 

Le reflux gastro-oesophagien




Thematique: Digestion
brûlures d'estomac

Qu'est-ce que le reflux gastro-oesophagien ?

Le reflux gastro-oesophagien (RGO) se caractérise par un reflux gastrique qui remonte de manière anormale dans l'œsophage. La remontée d’acidité gastrique de l’estomac vers l’oesophage entraîne alors des brûlures d'estomac et des régurgitations acides. Le liquide acide lié au reflux est composé d'acide gastrique sécrété par l’estomac, de pepsine, de bile et parfois d'aliments en cours de digestion et de gaz.

Les symptômes du reflux gastro-oesophagien

Les symptômes les plus courants du reflux gastro-œsophagien se manifestent par des brûlures d'estomac régulières, une sensation douloureuse et brûlante au milieu de la poitrine, derrière le sternum et au milieu de l'abdomen. Tous les adultes atteints de RGO ne ressentent pas nécessairement ce type de symptômes.

Le RGO peut aussi être à l'origine des symptômes suivants :

  • mauvaise haleine
  • nausée
  • douleur dans la poitrine ou la partie supérieure de l'abdomen
  • problèmes de déglutition ou de déglutition douloureuse
  • problèmes respiratoires
  • vomissement

Les causes du reflux gastro-oesophagien

Au niveau physiologique et anatomique, les causes du reflux gastrique peuvent être diverses : dysfonctionnement du sphincter oesophagien inférieur, béance cardiale, hernie hiatale, hypertension abdominale, défaut de résistance de la muqueuse oesophagienne…

Parmi elles, la cause la plus communément évoquée chez les personnes souffrant de RGO est celle liée au dysfonctionnement du sphincter oesophagien inférieur.

Dysfonctionnement du sphincter oesophagien inférieur
Il s’agit du sphincter (anneau musculaire) qui fait la jonction entre l’œsophage et l’estomac. En temps normal, il se relâche pour laisser passer la nourriture dans l’estomac, puis se contracte rapidement pour empêcher le contenu gastrique de remonter dans l’œsophage. Cependant, lorsque ce sphincter ne fonctionne pas correctement, il laisse alors le contenu gastrique remonter depuis la partie inférieure de l’oesophage (parfois jusqu’à la gorge) ce qui peut alors causer une inflammation de l’oesophage. Par conséquent, ce manque de tonicité du sphincter favorise le reflux.

Quelles complications ?

Les complications liées au reflux gastrique sont assez fréquentes. Les premières complications sont généralement les moins dommageables. Elles prennent la plupart du temps la forme d'oesophagite, soit une inflammation localisée du bas oesophage due à des reflux d’acide gastrique à répétition. Avec le temps, si les oesophagites se répètent, elles peuvent alors entraîner des complications plus importantes :  béance cardiale, hernie hiatale, sténose oesophagienne, ulcère oesophagien, endobrachyoesophage – oesophage de Barrett et plus rarement cancer de l’oesophage.

Il arrive également parfois que certaines personnes inhalent dans leurs poumons de l'acide gastrique lié au reflux. Cela peut alors provoquer des inflammations, des lésions ou un gonflement des voies respiratoires.

Diagnostic

Il est conseillé à toutes les personnes qui présentent des symptômes fréquents de reflux acide d'en parler avec leur médecin. Celui-ci peut, le cas échéant, rediriger le patient vers un gastro-entérologue pour des examens plus approfondis. Il existe plusieurs sortes d'examens pour diagnostiquer le RGO comme l'endoscopie oeso-gastro-duodénale, la pH-métrie oesophagienne (mesure de l’exposition à l’acidité) ou encore la manométrie oesophagienne. La manométrie permet de mesurer la tonicité de l’oesophage et de détecter l’existence de troubles du fonctionnement de l’oesophage. 

Traitement

Le RGO est généralement traité avec des médicaments. Parmi ceux-ci, les inhibiteurs de la pompe à protons sont les plus communément prescrits pour les personnes atteintes de RGO. Ils diminuent la quantité d'acide produite par l'estomac à hauteur de 85%. Il existe également d'autres traitements comme les pansements gastriques ou les antihistaminiques H2 mais ceux-ci sont moins efficaces que les IPP.


Partage de l article :