L'encapsulation dans le domaine pharmaceutique


L'encapsulation dans le domaine pharmaceutique. Thematique: Bien etre
L encapsulation dans le domaine pharmaceutique

La production de produits pharmaceutiques relève de recherches sur différents plans. A côté du développement des principes actifs proprement dits, le conditionnement du produit s’avère aussi important. Comment faire pour que le principe actif d’un médicament, d’un soin ou d’un complément alimentaire puisse parvenir chez le patient sans se détériorer ? Sous quelle forme le principe actif sera-t-il le plus efficace ? L’encapsulation constitue une réponse à cette problématique. En savoir plus, consulter l’information ici.

Qu’est-ce que l’encapsulation ?

Encapsuler signifie isoler pour un temps déterminé. La capture ou l’isolation d’un actif, solide ou liquide, consiste à placer celui-ci dans une structure. La structure est une membrane plus ou moins étanche au sein de laquelle l’actif peut se placer de manière dispersée ou au contraire compacte et uniforme. Il convient de définir au préalable la forme sous laquelle l’actif sera enveloppé ou encapsulé. Les matières premières utilisées sont déshydratées, transformées en poudre ou en granulés. Parfois on assiste à la granulation ou à l’enrobage de poudre. Les matières premières transformées contiennent des vitamines, des matières grasses, des huiles essentielles, des bactéries, des levures, des arômes, des minéraux, des extraits végétaux, etc. qu’il faut transformer puis encapsuler.

Quel est le but ?

L’actif encapsulé doit parcourir un certain trajet avant d’être libéré. Cela signifie que l’encapsulation autorise ce transport dans l’organisme grâce à la membrane qui isole l’actif. En matière pharmaceutique, cette technologie est très utile. Elle protège l’actif de tout risque de dégradation due à l’air, à l’humidité ou autre agression, jusqu’à ce que le produit parvienne au lieu où il doit libérer l’actif. En général il s’agit du tube digestif du patient. Sur ce parcours, un actif rencontre un grand nombre d’agents susceptibles de le transformer : la salive au niveau de la bouche, le suc gastrique dans l’estomac, en plus d’autres sucs du foie, etc. Des actifs comme les probiotiques par exemple sont bons dans les intestins dont ils alimentent la flore. Pour que les probiotiques atteignent l’intestin sans dégradation préalable, l’encapsulation est requise. La ou les membranes qui enveloppent l’actif se briseront alors au contact des parois de l’intestin. Ce genre de processus est l’objectif final de l’encapsulation.

Au quotidien et au service du bien-être

Les exemples d’encapsulation d’actifs au quotidien sont nombreux. Dans le domaine alimentaire ou parmi les compléments alimentaires, dans le domaine pharmaceutique et cosmétique et même dans le cadre de la nutrition animale, l’encapsulation est présente pour isoler et transporter les actifs en un lieu précis.

Exemple concret : les vitamines qui doivent être libérées au niveau de l’intestin pour une absorption rapide. Autre exemple, le cas des actifs tenseurs de peau encapsulés dans une crème de beauté, qui se libèrent à une certaine profondeur du derme et non en surface pour une action prolongée et durable. De même pour les médicaments dont le principe actif n’agit que dans l’estomac et qui ne doit pas être modifié par la salive : l’encapsulation assure un transport protégé jusqu’à l’estomac où l’actif peut être diffusé.

Procédé incontournable parce qu’utile dans plusieurs domaines de la vie quotidienne, l’encapsulation trouve sa pleine application en matière pharmaceutique. Des entreprises se consacrent à l’encapsulation afin de nous faciliter chaque journée à vivre.

En savoir plus sur l'encapsulation, consultez egalement notre dossier sur les cellules du corps humain.

 


img
____________________________________________________________________________________________________________________________________________