L'hépatite C


L'hépatite C. Thematique: Maladies infectieuses

L’hépatite C, connue autrefois sous le nom d’hépatite non-A ou non-B, est une maladie d’origine microbienne et est assez connue. Des études ont révélé que 3 % de la population mondiale est atteinte d’une affection chronique et elle est à l’origine de la cirrhose ainsi que du cancer du foie ou carcinome hépatocellulaire.

Description de l’hépatite C

L’hépatite C est une maladie infectieuse causée par le virus VHC. Celui-ci attaque le foie d’où une inflammation de l’organe. Au début, elle peut être asymptomatique, puis chronique, pour devenir ensuite une cirrhose et aboutir à un cancer.

La transmission se fait par voie sanguine, et parfois de la mère à l’enfant. Une personne peut donc être infectée lors d’une transfusion sanguine. Chez les toxicomanes, c’est l’échange des aiguilles qui est source de la diffusion…

L’hépatite C est aiguë quand il y a une phase d’incubation d’environ 7 semaines. Le virus est présent dans le sang après la contamination et la production d’anticorps se fait après 3 à 12 semaines.

Elle est chronique quand il n’y a aucun symptôme alors qu’elle résiste plus de 6 mois. La situation évolue et devient la maladie se transforme en cirrhose au bout de 10 à 20 ans. Entre temps, il est probable qu’un cancer primitif du foie se montrer. L’âge, le sexe, l’alcool, l’obésité, la présence du VIH… sont des facteurs qui la favorisent.

Les symptômes

En général, soit l’hépatite C ne présente pas de symptômes soit ils ne sont pas spécifiés. Toutefois, les risques de présenter une cirrhose ou un cancer restent élevés. Le mal peut se manifester par une douleur ressentie dans le dos, un ictère, une fièvre, de la nausée, une fatigue, des urines foncées, de la diarrhée…

Les remèdes

Les remèdes visent à inhiber la prolifération du virus de l’hépatite C, ainsi que l’aboutissement à une cirrhose. Certains médicaments sont utilisés pour le traitement à l’interféron, grâce à une technologie biologique, tandis que d’autres y ajoutent de la ribavirine. Il y a aussi la trithérapie de 12 semaines avec le télaprévir qui donne de meilleurs résultats que la bithérapie.

Il est impératif d’avoir une alimentation bien spécifiée, boire beaucoup d’eau, bannir alcool et se reposer énormément.

La prévention

Vacciner les patients contre les hépatites A et B est conseillé, même s’ils ne sont pas encore affectés par les virus responsables de ces deux cas. Il faut éviter de se partager des objets personnels comme les rasoirs ou les brosses à dents. Il en est de même pour les aiguilles et faire attention aux blessures.

En outre, l’utilisation des préservatifs en latex est plus convenable. Quant à la pratique du tatouage et du piercing, elle doit respecter une hygiène stricte.


img
____________________________________________________________________________________________________________________________________________