Autres sites

 
 



Newsletter

Quelle est l'utilité de la salle blanche dans les biotechnologies ?




Thematique: materiel medical
Quelle est l'utilité de la salle blanche dans les biotechnologies ?

Salle blanche : à quoi sert-elle dans les biotechnologies ?

Vous avez besoin d'informations sur l'usage de la salle blanche ? Découvrez dans cet article, l'utilité de la salle blanche dans les biotechnologies.

Quelle est l'utilité de la salle blanche dans les biotechnologies ?

La régulation de la concentration de l'air constitue une donnée essentielle, dans de nombreux domaines d'activité très sensibles comme la biotechnologie. En effet, des millions de particules se déplacent dans l'air au moindre mouvement. Ces dernières peuvent rapidement être source de contaminations de toutes sortes. C'est la raison d'être de la technologie de la salle blanche qui a pour objectif de contrebalancer ces dangers créés par le processus de travail, pour le personnel et le lieu de travail. Découvrez en quoi cette salle est indispensable pour le secteur des biotechnologies.

Qu'est-ce qu'une salle blanche ?

Encore appelée « salle propre », il s'agit d'une pièce ou série de pièces à l'intérieur de laquelle, la concentration particulaire est maîtrisée afin de minimiser l'introduction, la génération et la rétention de contaminants, pour la rendre apte à des utilisations spécifiques industrielles, scientifiques ou encore spatiales. Au sein de la salle blanche, d'autres paramètres tels que la température, l'humidité et la pression de l'air sont également contrôlées.

La réalisation d'une salle propre est extrêmement compliquée et contrôlée. Et pour l'équiper, bon nombre de structures recourent d'ailleurs au savoir-faire des experts en ultra-propreté comme Conformat. Les salles blanches sont classifiées selon la propreté de l'air, c'est-à-dire selon la quantité et la taille des particules par volume d'air. Plusieurs classifications existent et ont pour base le micromètre, souvent appelé micron.

Cela dit, depuis quelques années, on observe une tendance à délaisser les autres systèmes de classification pour le système ISO, dont la norme ISO 14644-1, spécifique à la propreté de l'air.

Comment fonctionne la salle blanche ?

Dans la salle blanche, qu'il s'agisse du secteur des biotechnologies ou non, le processus est presque le même. L'air est repris en point bas par aspiration et est filtré dans une centrale de traitement d'air (CTA) puis renvoyé dans la pièce, la plupart du temps par le haut.

Ce flux d'air renouvelle le volume d'air total de la salle jusqu'à 60 fois par heure. Pour éviter la concentration du CO2 rejeté par les personnes qui travaillent dans la salle et pour compenser les ouvertures de portes, environ 30 % d'air neuf, filtré selon un procédé similaire au recyclage, est rajouté chaque heure. Plus de détails à ce sujet sur Gataka.

L'entrée et la sortie de la salle blanche se font par l'intermédiaire d'un ou plusieurs sas. Les travailleurs portent un équipement assez important suivant le degré de contamination et d'empoussièrement toléré. Il peut s'agir d'une combinaison, de gants, de chaussons, d'une calotte, d'un masque, de sous-vêtements spécifiques, voire d'un scaphandre complet.

A quoi sert la salle blanche dans les biotechnologies ?

Les salles blanches sont indispensables dans plusieurs domaines comme l'industrie pharmaceutique, l'agroalimentaire, la micromécanique ou encore la biotechnologie. Les substances manipulées dans les biotechnologies ont des tailles de l'ordre du micromètre ou du nanomètre. Sans la salle blanche, les particules présentes dans l'air non purifié, qui peuvent être bien plus grosses, peuvent se fixer sur ces infimes substances ; ce qui peut nuire à leur qualité ou altérer leur rendement.

Par ailleurs, les expériences chimiques ou bactériologiques effectuées peuvent être dangereuses pour l'environnement et l'être humain, et nuire à sa sécurité. Ces particules nuisibles peuvent provenir de l'homme, des instruments de travail ou du milieu.

Ainsi, l'utilité de la salle blanche réside dans la maîtrise de ces différentes incidences. Il ne s'agit donc pas seulement de contrôler la propreté, mais aussi la température, l'humidité, le son, l'éclairage et les vibrations. Les enjeux en biotechnologie sont énormes puisque la santé, la vie, et même le futur de milliards de personnes dépendent en grande partie du respect des normes relatives aux salles blanches pendant les recherches.

 

 


Partage de l article :

img
____________________________________________________________________________________________________________________________________________