Autres sites

 
 

Rechercher

 

La scoliose




Thematique:
La scoliose

Maladie déformant la colonne vertébrale dans son ensemble, la scoliose peut arriver dès la naissance ou acquise au cours de la vie notamment, dans la jeunesse. Elle peut entraîner des complications invalidantes et un dépistage est indispensable pour mettre en route le traitement à temps.

Description de la scoliose

En grec, scolios signifie « tortueux ». Ainsi, la scoliose est une déformation tridimensionnelle de la colonne cervicale, thoracique ou lombaire. Elle aura pour conséquence la torsion d'un ou de plusieurs vertèbres, entraînant ainsi une déformation thoracique, abdominale et paravertébrale. Elle peut être classifiée en 4 types principaux (thoracique, thora colombaire, lombaire et double) et elle peut être idiopathique ou secondaire.

La forme idiopathique est la plus fréquente et la cause n'est pas vraiment connue. Les complications sont possibles et peuvent invalider le malade sur le plan neurologique ou neuromusculaire. Les différentes sortes de scoliose idiopathique sont :
   •    celle du nourrisson qui survient dès la naissance entre 0 à 1 an ;
   •    infantile entre 1 à 3 ans ;
   •    juvénile I entre 3 à 6 ans ;
   •    juvénile II entre 6 à 9 ans ;
   •    juvénile III entre 9 à 12 ans.

La forme secondaire est due à des pathologies responsables de la déviation scoliotique telle que les maladies neuromusculaires ou neurologiques centrales.

Les symptômes

Les signes de la scoliose varient selon la gravité de la maladie, et il est possible de les mesurer avec l'angle de déviation par rapport à la courbure normale. Ils peuvent être une simple douleur de l'os ou une anomalie de la morphologie de la colonne vertébrale, constatée par l'entourage ou le médecin. Cette déformation peut se constater par :
   •    un déplacement latéral du rachis : la colonne vertébrale n'est pas dans la ligne droite ;
   •    une gibbosité sous forme de bosse combinée à une déviation frontale ;
   •    une lordose lombaire exagérée ;
   •    des seins asymétriques.

La scoliose du thorax donne une impression d'épaule plus haute que l'autre tandis que la scoliose lombaire se traduit par une impression de bassin déséquilibré. Des signes de complications peuvent apparaître et se traduire par une baisse de la capacité respiratoire ou une répercussion sur le cœur.

Les remèdes

Les possibilités thérapeutiques pour soigner ce mal sont nombreuses, mais parfois contraignantes et entraînent des limitations de la fonction du rachis.

La kinésithérapie aide à augmenter la musculature thoracique, à corriger les attitudes vicieuses et de faciliter la ventilation du poumon. La correction peut se faire par le sport tel que la natation ou le port de corset redresseur ou de soutien. La chirurgie est indiquée dans les formes graves. Chez l'enfant, elle ne sera pratiquée qu'en fin de croissance pour éviter les complications respiratoires.


Partage de l article :


Articles sur le même theme:
Saisir un nouvel article